L'équipement

Même si nos motos volent la vedette lors de ce voyage, elles ne sont pas les seuls qui soient concernées. Nous avons réunis du matériel pour faire de ce voyage une réussite, beaucoup de matériel. Cette page présente le choix de matériel que nous avons fait et présente son utilité. Pour l'instant, il s'agit d'une légère introduction, des analyses plus détaillées seront publiées dans le blog lorsque nous aurons eu l'occasion de tout tester de fond en comble !

L'équipement vidéo

Notre objectif, plutot ambitieux, est de faire de belles photos et vidéos tout en voyageant à moto sans assistance !

Pour atteindre ces objectifs, nous avons besoin d’équipements de qualité. Cela représentait un challenge pour nous qui utilisions uniquement du matériel amateur jusque là. Nous nous sommes sentis pousser des ailes lorsque Canon a décidé de rejoindre l’aventure, et ensuite TSE Imaging, Degreef & Partners et Silicon Power. Avec ces quatre alliés, tous les aspects d’accessoires vidéo dont nous avons besoin pour le voyage sont couverts, et nous pouvons dès lors exploiter le voyage au maximum.

Canon nous a fourni trois caméras de différentes tailles, pour différentes fonctions: le Canon Powershot G5X, le Canon 5D Mark III et la Canon C300 Mark II ainsi que différents objectifs adéquat pour chaque situation. Pour plus d’informations sur nos cameras, rendez vous sur la page dédiée.

Avec tout ce matériel, nous avons besoin d'accessoire en conséquence, pour en tirer le meilleur.

Tout d’abords, il faillait un pied avec une tête fluide. C’est la que TSE Imaging nous a proposé leur gamme de trépied Sirui. Plus spécifiquement le trépied BCT-2003, combiné avec la tête BCH-10. C’est la combinaison parfaite. L’ensemble est assez court que pour rentrer sur nos motos, mais s’étend suffisamment que pour filmer au-dessus de foules. Il est léger comme un trépied photos mais robuste comme un trépied vidéo. Nos deux cameras s’utilisent parfaitement en combinaison, dans toutes les situations. Si besoin il y a, une araignée permet de bloquer les pieds, et ils ne bougeront pas! La fluidité de la tête est réglable par cran, et c’est vraiment pratique. De plus, une petite ampoule vous éclaire la mise a niveau, afin d’être toujours dans des conditions parfaites, même de nuit ! Le trépied ainsi que la tête sont très résistants à la poussière, l’eau, la neige,… Rien ne va compromettre ses capacités, croyez nous sur parole! Petit extra: il y a des petits élastiques pour fixer les pieds ensembles lors du transport, très pratique avec toutes les vibrations de nos motos. Tout compte fait, c’est un compagnon de voyage parfait pour le genre de documentaire que nous tournons, c’est à dire, extrême. Nous recommandons vivement ce trépied!

Dans certaines situations, un trépied classique ne suffit pas et c’est là que Degreef & Partners est venu à notre secours en nous fournissant des Gorrilapods, un plus léger pour le G5x et un autre, plus solide, pour le 5D Mark III. Ces trépieds sont fantastique, ils se fixent sur les branches d’un arbre, sur nos motos,… Ils sont toujours utiles à un moment ou à un autre!

Pour réaliser de magnifiques travellings ou des timelapses, nous avons un slider Konova K2 qui nous permet de faire des plans digne du cinéma avec notre C300 Mark II et la tête motorisée M1 Pan/Tilt nous permet de réaliser de magnifique timelapse motorisés, pour des photos de ciels étoilés à tomber. Bien que cet équipement soit un petit peu encombrant, il nous permet d’amener notre production audio visuelle à un niveau supérieur.

Ce n’est pas toujours facile de faire des photos au retardateur, c’est pourquoi D&P nous a fourni une télécommande Hähnel Giga T-Pro II pour le 5D Mark III. Ainsi, nous pouvons être tous les trois sur la photo, ou bien réaliser des timelapse statiques très facilement. De plus, si nous voulons réaliser une photo en mode « bulbe » sans risquer de troubler la photo. Un outil indispensable quand il n’est pas possible de manipuler directement la caméra. Nous avons également reçu des batteries supplémentaires pour le 5D Mark III Hähnel, pour encore plus d'endurance lors des longues journées dans des paysages grandioses.

Avoir beaucoup de matériel, signifie également une grande consommation électrique, ce qui peut devenir contraignant lorsqu’il faut rouler tous les jours, dans des régions soient désertiques, soient sans raccord au réseau électrique. TSE Imaging nous a fourni une solution avec les chargeurs et batteries FX Lion. Cette marque chinoise est d’une qualité remarquable. Nous pouvons recharger nos appareils pendant plusieurs jours soit en D-Tap, soit en USB. Avec les câbles fournis, nous pouvons recharger tous nos appareils sans nous soucier de trouver une prise de courant. De plus, les batteries sont très résistantes, passant le trajet dans nos valises sur le côté, sujettes à de nombreuses vibrations.

Une partie importante de notre voyage est dédiée à la rencontre de personnes qui ont une personnalité hors du commun, et à les interviewer. Pour produire un travail de qualité, il nous fallait des micro cravate de qualité, pour avoir une prise de son discrète mais efficace. Les Azden i-coustic Pro XD sont parfait dans ce rôle. Sans fil et avec une excellente qualitée de son, ils nous permettent d'enregistrer des interviews de qualité sans compromis sur le son.

Pour tirer le plus grand parti de nos objectifs, TSE Imaging nous a donné des filtres Athabasca, qui se sont révélés être un must-have ! Le filtre gradient ND nous a permis de réaliser de superbes photos de paysage, sans que le ciel ne soit brulé ou perte de détails aux autres endroits. Ils sont toujours à portée de nos objectifs, et bien souvent devant notre objectif. Des filtres ND plus classiques sont utiles lorsque le soleil est tellement puissant qu’il est impossible d’avoir une profondeur de champ correcte. De plus, le système de fixation Athabasca est très pratique et les filtres sont solidement fixés.

Un autre type de filtre que nous avons utilisés et qui se sont révélés indispensables sont les filtres de protection HOYA. Nous en avons équipé chacun de nos objectifs et nous en avons même pris des de rechange… et nous sommes bien content de l’avoir pris. Comme nous utilisons nos caméras dans tout type de terrain, spécialement des terrains sableux, il vaut mieux être bien équipé. Grace à ces filtres, nos objectifs ont évité beaucoup de griffes et poussière sans jamais altérer la qualité de nos photos.

Finalement, avec les cameras dont nous disposons, surtout la C300 Mark II qui produit près de 256 Gb de donnée en 90 minutes d’enregistrement en 4K Log-C 2, on a besoin d’une large capacité de stockage. Nous sommes ravis d’avoir un partnership avec Silicon Power qui nous fournis des disques dur résistants aux chocs, à l’eau, à l’écrasement… C’est juste ce dont nous avons besoin. Le A85 Armor de 3 Tb nous permet d’emporter un nombre restreint de disques dur avec nous, tout en étant rassuré que les données qui sont stockées dessus sont à toute épreuve. Nous n’avons pas seulement reçu des disques durs, mais également des cartes C-Flash 1000x de 128 Gb pour utiliser dans notre 5D mark III. Presque aussi résistantes que le A85, nous sommes rassurés que nos précieuses photos ne seront pas illisibles en fin de journée. La tranquillité d’esprit n’a pas de prix, et Silicon Power nous l’offre !

Les affaires de camping

Nous ne partons pas seulement en voyage, mais également à l’aventure et nous désirons planifier nos journées au minimum. A part pour les grandes villes, nous ne savons pas à l’avance où nous allons manger ou bien où nous allons dormir le soir même. On se lève, range nos affaires et roulons jusqu’à ce que le soleil commence à se coucher. A ce moment là, nous cherchons un endroit où planter notre tente ou une famille prête à nous accueillir. C’est pour ça que nous avons emporté tout le matériel nécessaire pour répondre à n’importe quelle situation. A cet effet, nous tenons à remercier le magasin Lecompte de la plage Flagey pour le temps qu’ils ont prit à nous expliquer l’usage des différents produits et à nous conseiller sur le matériel le plus adapté à notre périple.

Nous avons par exemple deux tentes MSR de deux personnes chacune, la 4ème place étant occupée par toutes les affaires que nous empilons durant la nuit. Les tentes ne sont pas très larges, et nous rentrons difficilement à deux dans une tente. Nous dormons donc seul à tour de rôle. Lorsqu’il fait bon, nous avons un « tarp » qui nous permet de faire une petite tente, ou alors de cacher les motos lorsqu’il faut rester discret.

Pour dormir, Thibault et Donald n’ont pas eu le temps de prendre de sacs de couchage depuis la Belgique. Ils ont donc acheté de fines couvertures en laine de lapin, tissées pour eux par un artisan en Inde. Malheureusement, malgré qu’elles soient très confortables et douces, ce n’était pas suffisant pour les garder au chaud à haute altitude, ils ont donc acheté des couvertures au Kyrgyzstan, très colorées et chaudes. Léopold quant à lui a un sac de couchage qui est suffisant pour la plupart des situations, parfois un peu juste niveau température. Nous avons tous un « sac à viande », très utile lorsqu’il fait chaud, ou que l’hygiène des draps est plus que douteuse. Nous dormons tous sur un matelas gonflable, facile à ranger dans nos sacs et très confortable, idéal quand nous sommes invités à dormir à même le sol.

Pour cuisiner nous utilisons un réchaud MSR Omnifuel, très pratique car il peut fonctionner soit avec de l’essence, soit avec du gaz. Nous ne sommes donc jamais en panne de combustible pour nous faire à diner. Nous avons acheté tout le matériel de cuisine dans un marché New-Delhi et nous sommes super-équipés: de la machine à espresso à la casserole à vapeur, en passant par la poêle a frire et d’authentiques piques a brochettes pour cuire la viande au barbecue comme les locaux. Nous avons une petite hache pour couper le bois nécessaire au feu de camps et que nous pouvons utiliser également comme un marteau. Pour attraper le diner, Donald a emporté une canne à pêche, mais sans grand succès pour le moment.

Notre meilleur allié lors de ce voyage est la gourde Lifestraw Go, une bouteille d’eau avec une paille intégrée, qui filtre automatiquement les éléments nocifs de l’eau et nous permettent de boire de l’eau à partir de n’importe quelle source, soit d’un ruisseau de montagne ou bien du robinet dans les villages. Nous avons également des Lifestraw Steel, il s’agit du même concept mais sans gourde, seulement le filtre dans un joli habit d’aluminium. C’est le compagnon parfait pour un trek, nous permettant de voyager léger et de boire l’eau que nous trouvons en chemin. Le Lifestraw Mission est parfait pour les jours où nous campons. Il s’agit d’un réservoir de cinq litres qui filtre l’eau en utilisant la gravité. Attaché à un arbre ou à une moto, il produit un litre d’eau claire en 10 minutes, idéal pour se laver les mains ou le visage après une longue journée de moto et pour laver et cuisiner notre repas. Nous pouvons avoir du café ou du thé sans résidus, un vrai plaisir le matin.

Nous sommes réellement heureux de notre partenariat avec LifeStraw, nous n’avons plus à nous soucier d’emporter suffisamment d’eau potable avec nous, ce qui nous permet d’économiser de l’argent et du poids sur nos motos. De plus, nous réduisons notre empreinte écologique. Nous sommes dévastés lorsque nous voyons de magnifiques paysages ruinés par des bouteilles de plastique vide, nous sommes fier de ne plus participer à ce désastre.

Les vêtements

Vêtements de moto

Comme nous ne possédions pas de moto avant de planifier ce voyage, nous sommes partis de rien. Nous avons contacté de nombreux magasins d’équipement moto et nous avons directement eu un très bon feeling avec le management de IP Store, ils ont directement compris l’âme de notre projet. Nous allons voyager sur des ancêtres dans des conditions variées, du désert iranien aux froides passes des montagnes de l’Himalaya et nous avons besoin d’être équipés en conséquence. IPstore nous a fournis de magnifiques blousons Ixon en cuir, qui ont un véritable look vintage mais sont en fait super modernes. Nous les portons toujours lorsque nous roulons, ils disposent d’une doublure, idéal pour les endroits plus froids. Ils sont exactement comme nous imaginions nos vestes. Nous avons également une paire de pantalons renforcés, un jeans ainsi qu’un pantalon micro-perforé, idéal pour la circulation d’air dans les régions le plus chaudes. Nous avons également deux paires de gants, une été en cuire, très agréable lorsqu’il fait chaud, ainsi qu’une paire de gants chauds et imperméables. Rien n’est pire qu’avoir froid aux mains à moto. Pour les températures les plus extrêmes, nous avons une paire de sous gants qui nous ont déjà bien servis. Nous avons également une cagoule et un tour de cou pour nous protéger du vents et de la pluie, des accessoires qui se révèlent très agréables. Pour terminer avec notre look d’aventuriers vintages, nous avons une paire de lunettes « aviateur », avec des petits coussinets qui nous protègent des projections sur les routes les plus poussiéreuses ou bien qui nous donnent juste un look d’enfer.

A présent, la partie de notre équipement qui nous a le plus sauvé. Il s’agit de nos bottes Sidi Adventure. Nous n’avons pas beaucoup d’expérience à moto et sommes tombés de nombreuses fois au départ, ainsi que des accidents en route. Chaque fois, nous avons nous en sortir sans blessures. Sans nos bottes, nous aurions pu avoir des os cassés ou bien été blessés pour quelques jours. Bien qu’elles soient rigides et protègent le pied dans toutes les directions, elles restent très confortables et ce n’est pas un problème de marcher quelques kilomètres. La plupart des motards que nous croisons possèdent les mêmes bottes et nous sommes tous d’accords qu’elles sont idéales pour ce genre d’aventure.

Comme nous sommes limités dans les vêtements que nous pouvons emporter, il nous faut des vêtements qui soient à la fois efficaces, solides, légers et confortables. Nous avons la chance que Columbia ai entendu parler de notre projet et nous ai proposé de tester leurs produits durant cette aventure. Croyez nous, nous les testerons à fond. Le plus pratique est sans doute le OutDry Ex Platinum Rain Gear, il s’agit d’une veste et d’un pantalon étanche que nous pouvons enfiler au dessus de nos vêtements de motos pour résister aux éléments, même les plus déchainés. Associés aux gants hiver Ixon et aux bottes Sidi, nous sommes étanches de la tête aux pieds. Les t-shirts titanium, ultras légers et micro-perforés sont parfaits pour nous garder au frais lorsque le soleil est intense. Nous avons également des pantalons qui se transforment en short, idéal pour les treks ou conduire sous le soleil.

Nous avons deux paires de chaussures différentes. Une paire de sneakers Vulc N Vent qui sont confortables pour marcher dans les villes ou après une longues journée de moto. Notre seconde paire sont des chaussure de la gamme Dry Out, il s’agit de baskets totalement étanches, idéales pour les treks en montagnes sans se mouiller les chaussettes. On n’a toujours pas compris comment la transpiration sort et la rivière ne rentre pas, mais croyez nous, ça fonctionne !

Les vêtements casual

Comme la vie ne se résume pas seulement à la technicité, nous avons également pris des vêtements confortable de chez Elpidea, mais de Columbia également. A certaines occasions, il nous faudra être présentable. Nos amis de chez Elpidea ont soutenus le projet dès le début et l’ADN de la marque est fait de nature, durabilité et d’aventure. Nous sommes à l’aise dans les vêtements, et les vêtements sont à l’aide dans cette aventure. En coton de top qualité, les t-shirts à longues manches nous permettent de réguler notre température et garder nos vestes sans odeurs lorsque nous roulons longtemps sous le soleil. Les t-shirts aux manches courtes sont idéales pour se promener dans les villes et acquérir les traces de bronzage d’un vrai aventurier !

Pour rouler de façon stylée et avec nos yeux bien protégés, nos amis chiliens de chez Karün nous ont fournis des lunettes incroyables de la gamme Ocean qui sont faites exclusivement de filets de pêches récupérés en mer et recyclés. Elles sont super solides, résistants à la pression de nos casques à longueur de journée et aux projectiles de la route ou aux abeilles qui jouent kamikaze lorsque nous passons près de leurs ruches. Elles sont également assez légères que pour être supportées toute la journée sans inconfort. Lorsque nous ne sommes pas à moto, nous avons de magnifiques lunettes en bois au style inimitable. Thibault et Donald ont choisis les Patagonia avec des protections sur le côté en cuir de saumon vert, pour les protéger des rayons indirects du soleil lorsqu’ils filment. Léopold a de magnifiques Kona Silver avec de délicates incrustations d’argent sur les côtés. Toutes les lunettes ont des verres Carl Zeiss qui sont redoutable d’efficacité et nous permettent de voir parfaitement de l’aube au couché du soleil. Nous aimerions insister sur la qualité des verres: lorsque nous roulons sur de mauvaises routes sous un soleil aveuglant, il nous faut calculer notre trajectoire pour éviter les défauts de la route bien à l’avance. Grâce aux lunettes, nous pouvons distinguer les trous sans soucis.

Enfin, nos amis de chez Sixtine’s nous ont donné des caleçons confortables que nous portons tous les jours pour de longues heures, assis sur nos motos. Ils sont pleins de couleurs et illuminent nos journées dès que nous les mettons.


Les sacs

Emporter tout notre matériel n’est pas une tâche facile au quotidien. Heureusement, nous avons beaucoup de sacs très pratiques pour ranger toutes nos affaires. Tous nos sacs Kappa viennent d’IP Store, l’importateur belge, tandis que les sacs Lowepro et les Pelicases nous ont été fournis par Degreef & Partners.

Nous utilisons les sacs Kappa WA404S de 50L pour nos affaires personnels et un sac pour ranger tout le matériel de camping. Le sac est large, waterproof et ne laisse pas pénétrer la poussière. C’est un détail qui devient capital lorsque l’on roule dans des routes poussiéreuses. La moto entière peut être recouverte de poussière, nos affaires à l’intérieure sont toujours immaculées. Ils sont de plus très résistant, toujours en bon état après avoir frotté pour des milliers de kilomètres sur nos caisses de côté.

Les sacs Kappa WA406S de 15L, plus petits, sont idéals pour emporter notre cantine, facilement accessible, ou bien des accessoires vidéo. Aussi résistants que les sacs de 50L, ils viennent avec toute une panoplie de cordes qui permettent de les attacher solidement n’importe où sur la moto.

Les sacs de réservoir Kappa LH201 & LH200 sont certainement les plus utilisés. Ils sont toujours à porté de main et contiennent tous nos biens les plus précieux: nos passeports, téléphones, batteries, cartes, lunettes Karün, carnets L/C/K,… Un véritable vide poche solidement attaché avec des aimants, que nous pouvons facilement emporter avec nous lorsque nous quittons les motos, même pour un court instant.

Les valises latérales Kappa KVE 37L K-Venture sont indestructibles. Elles nous ont déjà protégés de nombreuses fois en cas de chute, et même lors d’accidents. Nous avons toujours retrouvé ce qui y est entreposé intact. En utilisant l’attache standard Kappa, nous avons fabriqué sur mesure en Inde un rack pour fixer les valises. Fermées à clé, il est impossible de les enlever de la moto et nous pouvons dès lors les laisser durant la nuit. Comme les valises sont situées très bas, nous y avons mis nos pièces de rechange les plus lourdes, permettant d’abaisser le centre de gravité de la moto et ainsi rester stable sur la route malgré la pile de bagages.

Afin de protéger notre matériel le plus fragile, nous avons trois valises Pelican. Deux 1650, plus large qui servent à contenir la C300 Mark II, ses accessoires et le 24mm, et une autre qui sert à protéger notre slider Konova. La troisième,1510, un peu plus petite renferme tous nos disques surs, fournissant ainsi une double protections à toute épreuve pour nos données. Elles sont très pratiques à transporter car nous avons fait un rack sur mesure en Inde dans lequel elles s’emboitent parfaitement. Pour nous, il est très important que notre matériel soit bien protégé et les Pelicases font le job à la perfection.

Concernant nos sacs dédiés à la photo, le LoweProProTactics 350 AW est toujours attaché au dessus de la moto et abrite le 5D Mark III ainsi que des objectifs et accessoires. Le sac est bardé de points d’attaches, permettant de solidement le fixé à la moto. Nous pouvons également y attacher nos LifeStraws ou jumelles Steiner lorsque nous partons en randonnée. Nous avons déjà ouvert la grande ouverture dorsale des milliers de fois, pas toujours avec le plus grand soin, et nous sommes très impressionnés qu’elle fonctionne toujours aussi bien. Ce sac est le sac photo le plus pratique que nous n’ayons jamais eu. Il a une protection pour le rendre waterproof et une fois la tirette fermée, aucune poussière ne rentre dedans. Vous pouvez nous croire sur parole pour celle là, le sac est passé par des endroits difficiles.

Le LowePro DroneGuard CS 400 protège notre précieux DJI Phantom 4. Le sac protège le drone efficacement et il reste beaucoup de place pour y ajouter des affaires qui sont alors facilement accessibles. Attaché au sommet de la moto, il permet d’accéder au drone ou aux affaires de pluie en quelques seconds. Le sac en lui même est très léger et offre une très bonne protection pour le drone. Il peut également se transformer en sac à dos.